Archives mensuelles : mai 2011

L’approche philosophique et psycho-sociologique des Risques Psycho-sociaux

L’approche philosophique et psycho-sociologique des Risques Psycho-sociaux :

Une pratique de médiation préventive et réparatrice

Bernard Benattar philosophe du travail, psychosociologue

Formateur- Consultant

Site web : www/penser-ensemble.eu

Justice, vérité, liberté, dignité, honneur, solidarité, loyauté, respect, reconnaissance, sont au cœur des RPS, non comme valeurs mais comme pathos, non comme désirs mais comme manques, rarement aussi comme questions. C’est ce que l’on appelle pudiquement la perte de sens, lorsque l’on désespère de comprendre, et pire encore lorsqu’il n’y a plus rien à désirer, pour l’animal laborans ..

Comment en arrive t-on à imposer des cadences intenables, des surcharges de travail, des pressions psychologiques ? Qui décide de doubler les objectifs de croissance de rentabilité ou de profit ? Au nom de quelles rationalités ? En vue de quoi ? Qu’est-ce qui tue le désir et la puissance d’agir  entre ordres absurdes et contrôles obsédants ou jeux de pouvoirs insensés ? Qu’est ce qui est injuste ou indigne ici, et pour qui ? En quoi et à quels propos est-il nécessaire d’évaluer nos valeurs sans lesquelles le travail n’a pas de valeur ?

Si ce terme consensuel  de « RPS » laisse à penser que ces facteurs de risques pour la santé mentale, sont  le produit d’un système, se pose alors la question de la résistance à cette « irresponsabilité» mécanique, qui se joue subtilement dans chaque rouage de l’organisation. S’il nous pousse aussi à reconnaître désormais l’existence d’un Sujet au travail moralement vulnérable, nous pouvons penser la capacité de l’éthique, comme « philosophie première » du côté de la création concertée de sens et de valeurs, anti-dote pour les uns et les autres à la passivité.

C’est d’une pratique paradoxale de médiation dont je veux témoigner, qui contribue à la construction des responsabilités et des compromis de sens « mutuellement acceptables » ; Un processus qui favorise le passage de la norme unilatérale à la vérité partagée, la production d’un réel sens commun.


Extrait de la conférence organisée par le master d’ergonomie de Paris 1 ,

publiée en intégralité aux éditions Octares  Editions, juin 2011 : Risques psychsociaux : quelle réalité, quels enjeux pour le travail – Séminaire Paris 1 , coordonné par François Hubault, p. 122